Val d’Oise Tourisme enrichit ses données avec Hubo

Publié le

Sous l'impulsion du CRT Ile-de-France, Val d'Oise Tourisme s'est lancé dans l'aventure Apidae début 2016. A l'été 2017, suite au pitch de la société Dahub aux rencontres numériques du tourisme, Val d'Oise Tourisme a été séduit par le concept ! La structure a donc décidé de leur confier une mission sur la migration et la qualification de leurs données touristiques.

Laurent Demontoux, en charge du Pôle Promotion Image et Produit au sein de Val d'Oise Tourisme, a accepté de nous en parler.

 

Hubo, la solution de Dahub, permet de récupérer facilement des informations sur les prestataires touristiques.

Expliquez-nous comment il a permis d'enrichir vos données au sein d'Apidae ?

L'import depuis le système d'information précédent a permis d'initialiser plus de 650 entités touristiques dans la plateforme Hubo. Pour chaque entité, Hubo recherche ensuite la présence de :

  • pages Facebook,
  • de comptes Google My Business.

Ces nouvelles sources d'information externes permettent d'enrichir les entités existantes avec des informations complémentaires, en ajouts ou en modifications. Il y a un vrai potentiel d'informations à récupérer. Car les informations les plus à jour le sont souvent sur les pages Facebook !
On récupère par exemple de nombreuses images en Haute Définition (reste à vérifier les droits bien sûr !), mais aussi des adresses de sites web, les horaires d'ouverture, des descriptions courtes, des numéros de téléphone...

Cette recherche en ligne a aussi permis :

  • d'identifier de nouvelles offres touristiques sur les 75 communes concernées,
  • et de récupérer un nombre importants d’évènements.

 

Comment la mise à jour des informations va t'elle se passer maintenant ?

C'est une bonne question ! Pour être honnête, nous sommes en train de nous organiser à l'échelle du département. Hubo n'est pas forcément un outil simple à utiliser de prime abord, il faut se familiariser avec ! Ceci nécessite un investissement (ressources, formation, temps..), mais, au final, on va gagner un temps précieux qui nous permettra de développer notre action de communication et de marketing territorial !

Deux options s'offrent à nous désormais, et, à l'heure où je vous parle, la décision n'a pas encore été prise :

  • La première option consisterait à proposer Hubo au niveau départemental dans le cadre d'une offre de services mutualisée pour le mettre à disposition des Offices de Tourisme.
  • La seconde option repose plutôt sur une reprise en main autonome des Offices de Tourisme au niveau des mises à jour des informations touristiques.

L'enjeu est de fluidifier le mécanisme des mises à jour en structurant notre réseau d’acteurs. Nous avons d’ailleurs entamé un travail collaboratif avec nos offices de tourisme. C'est aussi une question d'organisation interne et d'acquisition des compétences numériques. Par contre, on est sûr  d'une chose : une mise à jour annuelle ne suffit plus !

Nous poursuivons d’ailleurs ce travail aujourd’hui et nous nous frottons à la médiation de contenu en automatique, puis nous lancerons la campagne de mise à jour automatique.

 

Quel enseignement tirez-vous de cette mission ?

Dans le contexte actuel, teinté de fusions et de baisse des ressources financières, les collectivités territoriales sont un peu secouées ! Mais ce chantier nous a permis de nous rapprocher du CRT et aussi des Offices de Tourisme. Il incite chacun à construire son rôle et à prendre sa place dans cet écosystème. Il nous a finalement permis de reparler d'avenir, de nous projeter en imaginant une structuration encore plus efficace ! Vive Apidae !!