Cybermalveillance … Apidae réagit

Publié le

Si vous êtes comme moi, vous avez dû beaucoup “pester” fin mai - début juin quand la base Apidae s’est mise à fonctionner au ralenti.
“M’enfin … que se passe t’il ? d'habitude je travaille sereinement et aujourd'hui … ça rame !” vous êtes-vous dit.

 

Que s’est il passé ?

La plateforme Apidae a été victime de cybermalveillance.
Un petit plaisantin, ou une autre entité plus malveillante, a commencé à interroger la base de façon sauvage et a ralenti tout le monde.

Un chiffre pour illustrer l’affaire : en temps normal, la base reçoit un peu moins de 100 000 consultations par mois, pendant la période critique nous étions à 800 000 consultations par mois !
Autant vous dire que bien que conçue pour encaisser la charge, notre infrastructure ne pouvait plus rien faire...

 

 

Résultat, tout est devenu très lent et nous étions tous à pester !

 

Quelle est la suite ?

Tout d’abord, nous tenons à vous rassurer : aucune donnée sensible n’a été subtilisée et il n’y a pas eu d’intrusion dans le système.

Par ailleurs, les équipes en charge du hosting (hébergement de la plateforme) ont réussi à trouver la parade et, si l’intru se manifeste à nouveau, nous devrions pouvoir le bloquer.

Cependant, nous ne pouvons tolérer de tel comportement. Une plainte a donc été déposée au commissariat de police pour “attaque de déni de service”.

 

Gardons le contact en cas de crise...

A quelque chose malheur est bon” avons-nous l'habitude de dire.
Cette attaque a été pour nous l’occasion de retravailler sur nos process à appliquer en cas de crise.

Nous vous rappelons ci-dessous l’essentiel à savoir pour garder le contact et rester informé en continu face à une pareille situation :

  • consulter le bouton "alerte plateforme" pour une vision sur le niveau de fonctionnement de la plateforme (le plus souvent en vert !)

Page accueil Apidae - bouton plateforme

 

Nous voici maintenant tous mieux armés pour faire face...