Apidae Tourisme, le blog

Les actualités du réseau !

Apidae Tourisme : défis à venir

center-200

center

Le réseau bouge, le monde bouge, il nous faut donc en permanence nous adapter à la nouvelle donne.

Voici les 4 défis que nous avons à relever pour les mois à venir :

1- Défi technique : passer d’une plateforme « monolithique » à une plateforme « urbanisée » facilement évolutive et ouverte sur le monde.

Notre plateforme actuelle est le résultat de 5 ans de développement. Elle comporte près de 525 000 lignes de code et repose sur des techno qui certes étaient à la pointe en 2012, mais qui vont bientôt être moins performantes face aux enjeux de demain. Chaque modification ou évolution a potentiellement des impacts sur le reste de la plateforme.

Échanger avec les plateformes partenaires pour construire plus de services pour les utilisateurs demande encore un effort et des compétences que tout le monde n’a pas.

Notre enjeu pour les mois à venir est donc de préparer une transition douce vers de nouvelles briques technologiques plus « upDate » et de nouvelles « architectures » plus proches de ce qui se fait maintenant.

Pour permettre à toutes ces briques de fonctionner, la mutation a déjà été lancée au travers de chantiers comme :

  • « la refonte des API »,
  • la mise en place de nouvelles briques comme le module de saisie personnalisé d’évènements ApidaeJEP,
  • la base de Lieux,
  • le bus de synchronisation

L’objectif est de conduire tous nos prochains développements avec cette logique « d’urbanisation » de la plateforme.

2- Défi du design : revoir nos modes de production de la donnée et nos interfaces afin d’associer « la multitude » à la création de l’information.

Aujourd’hui, les plateformes qui « cartonnent » (et qui nous “disruptent” !) sont les plateformes qui permettent à un très grand nombre d’utilisateurs d’enrichir et d’exploiter la donnée de façon collaborative. L’un des leviers de leur succès est la simplicité des interfaces.

A ce jour, nous avons plus de 15 000 utilisateurs dans le réseau (pas si mal tout de même :) !)

Pourtant, nous devons relever le défi de faire participer un maximum d’acteurs des territoires à la gestion et à l’usage de la donnée. Nos interfaces doivent donc s’adapter au contexte de création de la donnée et nos méthodes doivent faire appel à l’intelligence artificielle pour gagner du temps dans la mise à jour.

Nous avons déjà commencé notre mutation : ApidaeJEP est une interface simplifiée pour saisir de la donnée liée à un évènement. Le code de cette application a été mis en open source afin de permettre à un maximum de territoires et de développeurs de proposer des interfaces adaptées à la création d’informations en fonction des métiers ou des profils (un hôtelier, un prestataire d’activité ou un particulier organisant un évènement ponctuel n’auront pas besoin des mêmes champs pour décrire leur offre).

L’Ile de France lance en ce moment des appels à projets pour développer ainsi un grand nombre de briques et d’interfaces simplifiées dont le réseau pourra profiter.
Des éditeurs, membres de l’écosystème technique Apidae, proposent des services d’agrégation de données issues du web qui sont ensuite “réinjectées” dans la base après « nettoyage » et sélection par des « humains » qui connaissent bien le territoire. C’est là un nouveau mode de production de la donnée qui s’appuie sur l’intelligence artificielle (AI) et qui répond à l’un de nos enjeux.

3- Défi organisationnel : faire évoluer notre gouvernance pour construire une organisation encore plus agile.

Les organisations centralisées et monolithiques ont vécu ! Ce type de modèle, qui concentre tous les pouvoirs et toutes les décisions au sommet de la pyramide, sont un frein à l’innovation et à l’agilité.

Depuis toujours, Apidae a construit sa gouvernance sur la connaissance terrain, la prise en compte des problématiques locales et la diversité des expériences et des compétences.
Le réseau grandit et pourtant nous devons garder cette approche à l’origine de notre succès.

Le Comité de Changement a fait sa mutation en février 2017 et le Comité exécutif et les régions membres du réseau seront alignés en octobre 2017, avec la mise en place des Comités de Pilotage régionaux et de groupes de travail thématiques (voir l’article sur la nouvelle gouvernance qui se met en place)

La prochaine étape sera de se donner les moyens d’associer les autres parties prenantes du réseau : les acteurs du tourisme (socio-professionnels) et l’écosystème technique.
Cette intelligence collective élargie à tous les acteurs de notre écosystème sera notre défi organisationnel pour 2018 !

4- Défi de la Data : se donner les moyens d’entrer dans le monde de l’intelligence artificielle.

L’usage de l’information touristique va de plus en plus être liée à l’information de contexte (la météo, les profils client, le niveau d’affluence des équipements …).
Cette information, collectivement, nous l’avons. Il ne s’agit donc plus que de se donner les moyens de la mettre à disposition de l’ensemble des membres du réseau pour la transformer en richesse collective.

Depuis 10 ans, nous avons su mutualiser la production de l’information touristique. Donnons-nous les moyens de mutualiser également l’exploitation des autres types de data pour créer des services à valeur ajoutée pour les clientèles (information ciblée en fonction du contexte).

C’est là tout l’objet d’un nouveau projet en cours de réflexion au sein du réseau : Apidae Data. RDV en décembre 2017 pour en savoir plus sur les possibilités et conditions de mise en oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>